Compteur de jours au tarif EDF EJP ou TEMPO (rouges et blancs) sur une conception originale de

Photo du compteur en boîtier


Le compteur de jours Tempo est basé sur le montage paru dans la revue Radio-Plans n°558 (« Un détecteur de changement de tarif EDF » par JM Delaplace) et décrit en détail sur ce site.

La partie logicielle concernant le décodage des impulsions Pulsadis étant quasiment la même, on abordera ici uniquement les fonctionnalités spécifiques au décodage et à l’affichage.

Du point de vue matériel, l’alimentation a été revue afin de pouvoir alimenter un afficheur LCD (module alphanumérique de 16 caractères) de manière fiable. Celle-ci est architecturée autour d’un régulateur 5V de type 78L05. Une pile 9V permet de maintenir l’état des compteurs en cas de coupure secteur.

Des boutons poussoirs permettent d’ajuster les compteurs.

Tarif TEMPO :

Les impulsions utilisées pour la gestion du tarif TEMPO sont les suivantes :

N° d’impulsion

Description

18

Tarif du lendemain = BLEU

21

Tarif du lendemain = BLANC

24

Tarif du lendemain = ROUGE

29

Fin d’indication du tarif du lendemain

33

Tarif courant = BLEU

36

Tarif courant = BLANC

39

Tarif courant = ROUGE


En fonction des impulsions reçues, le compteur Tempo affiche la situation sur l’afficheur LCD.

La fonction exploitation effectue quelque tests afin de rejeter d’éventuelles impulsions parasites :

-         rejet de la trame Pulsadis si plus d’une impulsion « tarif du lendemain » est présente,

-         rejet de la trame Pulsadis si plus d’une impulsion « tarif courant » est présente,

-         vérification de la cohérence de la couleur de tarif lors du basculement (par exemple, si le tarif du lendemain était prévu ROUGE et que, lors du basculement, l’impulsion tarif courant n’est pas ROUGE, alors la trame est rejetée).

La fonction exploitation définie également les symboles à afficher en fonction des impulsions décodées.

Elle incrémente les compteurs en évitant les incrémentations multiples en cas de répétition des trames Pulsadis (ce qui arrive fréquemment).

Gestion de l’afficheur LCD :

Le module afficheur LCD est géré en mode 4 bits afin d’économiser les entrées/sorties du microcontrôleur ST62.

Le logiciel est écrit pour un afficheur n’ayant qu’une seule ligne de 16 caractères mais avec un « saut » d’adresse à partir du 8ième caractère (l’adresse du 8ième caractère est 40H).

Quelques caractères personnalisé sont définis lors de l’initialisation du LCD, par chargement dans la CGRAM de l’afficheur. C’est le cas des symboles des jours BLEU, BLANC et ROUGE, ainsi que des caractères symbolisant les compteurs BLANC et ROUGE.

Gestion des boutons poussoirs :

On distingue ici deux types d’appui : un appui court (< 2 s) a pour conséquence d’incrémenter le compteur correspondant, tandis qu’un appui long provoque sa remise à zéro.

Pour le BP « RAZ µC », seul l’appui long est géré. Il permet de réaliser un reset du microcontrôleur.

 

Schéma du montage :

 

 

Programme à implanter dans le microcontrôleur ST62T20 :

- pour le compteur de jours tempo : tempo01.hex - source du programme (à compiler avec le compilateur RIDE) : tempo01.asm

- pour le compteur de jours EJP (fonctionnement normal lorsque le cavalier JP2 n'est pas mis : si JP2 est mis on peut tester le montage sur les heures creuses (de 12h30 à 14h30 et de 0h00 à 6h00): cptejp16.hex - source du programme (à compiler avec le compilateur AST6 (AST6 est un programme DOS)) : cptejp16.zip

 

Explication de l'affichage :

Nomenclature, implantation :

 

Typon :

typon_tempo.pdf (Shift-Cliquer pour télécharger - 8Ko)

 

Si vous désirez obtenir un typon sur film pour réaliser le circuit imprimé, ou obtenir le circuit imprimé du montage n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante :

De même, je peux fournir le microcontrôleur ST62T20 programmé , N'hésitez pas à me contacter : matthieu.benoit@free.fr

Enfin, je peux fournir le compteur monté et testé en boîtier ou sans boîtier.

http://pulsadis.free.fr/ Détection des signaux « Pulsadis » : Tempo & EJP

Retour à la page pulsadis

Retour à la page d'accueil

matthieu.benoit@free.fr

m-à-j : le 13 février, 2016.